jeudi 15 décembre 2011

L'école, le projet et le chat

Que de remplacements à faire ce mois-ci ! Chaque jour dans une école différente, parfois même deux écoles dans une journée, je ne chôme pas ! J'arrive à prendre du recul, à ne pas trop m'investir moralement, je tente une approche ethnologique/sociologique des élèves et des équipes rencontrées. Il y a une atmosphère très différente selon les écoles, l'envie de faire, la motivation, le rapport aux enfants, l'organisation de la classe, l'approche des apprentissages, tout cela crée une sorte de micro-climat qui fait que les enfants y évoluent différemment. Ce qui me marque également, c'est l'esthétique des lieux. Dans une classe décorée, rangée, pensée, les élèves -et les adultes- s'épanouissent davantage que dans une classe sans affichage, sans matériel, aux murs lézardés, aux toilettes honteuses...

Ici l'objectif est que chaque élève remplisse ses fiches de travail, aidé s'il le faut par un adulte, alors que le gamin n'a rien compris. Quel intérêt à s'énerver et à faire le travail à la place d'un enfant qui ne sait pas dénombrer plus de 4 objets ?  Oui, il aura sa fiche remplie, collée dans le cahier, mais cela ne lui aura rien appris...
Ici on considère les élèves comme des petits monstres qu'il faut occuper le plus possible, en silence. Du coup on accumule les fiches, on tolère très peu qu'ils jouent. J'ai "osé" leur apprendre une chanson dans laquelle on a le droit de hurler, les enfants n'en revenaient pas. L'Atsem non plus, qui m'a lancé un regard noir !
 

Là, la directrice me dit un midi: "Tu n'as pas fait le soutien ?" Ben non, pour un jour de remplacement je ne fais pas ce soutien, je ne connais pas les élèves. "Et bien moi, me lance-t-elle, l'an dernier j'étais remplaçant comme toi, et j'ai réussi à faire 50h de soutien sur les 60 que je devais" " C'est bien, bravo" ai-je répondu en quittant la pièce...
 Ça me rappelle ce film d'Enki Bilal, dans lequel un personnage se voyait promu "Zélateur du mois" ...


Bref, fatigant, amusant, mais mon projet entretient ma motivation, car j'ai toujours cette impression de perte de temps à l'école, et d'une école qui ne va pas en s'améliorant...

J'ai eu un premier courrier du notaire qui va effectuer la vente du futur gîte urbain, les diverses autorisations et renseignements administratifs sont en cours, on attend. Je dois bientôt rencontrer la propriétaire actuelle pour discuter des travaux à effectuer, et dès que j'ai un moment je consulte un tas de blogs et de sites de déco, de chambre d'hôtes très sympa pour cerner au mieux les aménagements que je vais faire.

Ce blog-journal de ma reconversion a une petite audience depuis le début, jusqu'à il y a quelques jours où plus de 950 pages sont lues dans une journée ! C'est grâce à un coup de projecteur du forum top-rural invitant tous ses abonnés à venir y faire un tour, un grand merci à eux ! Du coup j'ai eu plein de commentaires, très enrichissants, de l'encouragement aux conseils, du retour d'expérience aux propositions de coups de main, c'est super !


Après ces journées denses à l'école, l'esprit occupé par l'ouverture prochaine du gîte à Versailles, chaque soir je prends une dose de décontraction féline: Chatouille notre chat distribue ses ron-rons à chaque membre de la famille, cet amour fidèle d'une bête est merveilleux. Au bout de quelques caresses, on se sent relaxé, un sourire apparaît naturellement... La chathérapie, il n'y a rien de mieux !



L'image du début de cet article est un livre excellent de Martin Vidberg.

6 commentaires:

manu a dit…

enfin des nouvelles
excellent journal du remplacant en effet, tu m'avais envoyé le lien a l'epoque, faut que je me procure la version papier.

ah, ce soutien. Il faut rappeler qu'au depart cela ne repond pas à un projet pedagogique, mais à la necessité de REMPLIR DES HEURES SUPPRIMEES PAR LE MINISTRE DE L'EDUCATION LUI MEME !!!

je reste malgré tout persuadé qu'il reste de belles choses à faire à l'école, modestement sans espoir de changer le monde.

a condition d'avoir les conditions necessaires. si tu savais ce qui se prépare chez nous...

Pascal Le Mée a dit…

@ Manu: merci pour le rappel, c'est important ! J'attends avec curiosité et empressement de savoir ce qui se trame chez vous !!


Arlette a dit…

Bonjour Pascal,
Je suis moi aussi en train de monter un projet de chambres d'hôtes chez moi, mais pas en milieu urbain, dans les alpes-maritimes. J'ai été prof des écoles et ai démissionné aussi, au temps où il n'y avait me^me pas d'indemnités pour partir...No comment...et si nous unissions nos énergies?

Pascal Le Mée a dit…

@ Arlette: Merci pour ton commentaire ! Quand as-tu démissionné ?


Blanche a dit…

Bonjour Pascal, j'ai démissionné en 2007...
le projet en cours: www.ileblanche.fr

Pascal Le Mée a dit…

@ Blanche: En 2007, tu n'as pas eu droit à l'IDV si je ne me trompe ?
Bravo pour l'esthétique du site ileblanche, j'aime beaucoup !