vendredi 22 mars 2013

De la ZEP... aux étoiles !

Ces étoiles que j'inscrivais dans le titre de ce blog il y a trois ans pour la première fois... Ces étoiles symboles d'un rêve de faire autre chose, symboles aussi de la qualité du lieu que j'allais inventer. 

Et bien ça y est, Une Nuit à Versailles a reçu officiellement ses étoiles délivrées par le comité départemental du tourisme des Yvelines ! 



Une étape importante, l'aboutissement d'un grand projet et aussi le sceau, le témoin, la marque tangible d'un objectif atteint, alors qu'il y a trois ans ce futur espéré était un mélange d'utopie, d'irréel, d'infaisable, mais que l'urgence de quitter cette école douloureuse obligeait à rendre possible...

Je me suis donc renseigné il y a quelques semaines sur la procédure de classement en "meublé de tourisme" de mon gîte, et comme pour l'obtention de l'IDV,
comme pour la création de ma société,
ça n'a pas été... simple.

Les critères de classement ont été revus il y a quelques temps, et c'est un dossier épais et complexe que j'ai reçu. (dossier à disposition dans l'onglet "liens")
Les meublés de tourisme peuvent recevoir de 0 à 5 étoiles, résultat d'un savant calcul de points obtenus par la réalisation de critères obligatoires, ou optionnels, certains critères changeant de catégorie selon le nombre d'étoiles désiré, d'autres pouvant être non-opérables... En tout 112 critères et une question qui inaugure le formulaire: " Quel est le classement demandé ? "

Fier et satisfait des aménagements que j'ai réalisés dans le gîte, j'étais persuadé qu'Une Nuit à Versailles recevrait 4 étoiles, voire frôlerait les 5 ! 
Il fallait se rendre à la réalité: le gîte n'a pas de jardin de 50m² minimum, ni d'équipement de sport dédié au logement, ni de vue sur la mer ou sur la montagne, le gîte n'est pas équipé pour revoir des personnes handicapées, donc ni téléphone à grosses touches, ni siège de douche... Pourtant tout cela constitue des critères de classement. Plus embêtant (et j'en subis les inconvénients chaque fois que je prépare le gîte pour de nouveaux occupants ou quand je viens fournir le petit déjeuner) il n'y pas pas de place de stationnement privative...


5 étoiles pour certains critères, 3 étoiles pour d'autres, je ne parviens pas à savoir ce que 'vaut' le gîte, et le dis à la personne qui va venir l'inspecter. On verra sur place. Je règle les frais de procédure et on convient d'une rencontre.

Rendez-vous un matin au 13 rue de l'Orangerie, visite du gîte, un café et la discussion commence.
La personne me rappelle qu'en plus des avantages fiscaux liés au classement des meublés de tourisme, il est évident que des personnes cherchant un hébergement vont davantage aller dans un meublé classé 3 étoiles et plus que classé en deçà. 
Sûr. Je fais pareil. Dans ma tête de vacancier, 1 étoile c'est inenvisageable, 2 c'est bof, 3 c'est impeccable, 4 ça veut dire un peu plus de place et une plaque à induction (très bien, mais pas besoin) et 5, euh... jamais envisagé !

Commence la série de questions pour remplir les cases, ponctuée de félicitations sur la décoration ou les idées d'équipements.



112 cases plus tard la personne m'informe qu'elle va entrer toutes ces données dans un logiciel ad hoc, et que je recevrai un courrier d'ici une dizaine de jours plus tard.

"Monsieur, suite à ma visite de contrôle (...) votre hébergement a reçu la classification 2 étoiles.
En effet, l'absence de lave-linge, four et stationnement ont beaucoup pénalisé un classement en 3 étoiles"

...
Coup de massue. Consternation et incompréhension.
Absence de stationnement, certes. Qu'y puis-je ? Versailles a décidé de rendre intégralement le quartier Saint-Louis payant, et une bonne partie des immeubles anciens n'ont pas de cour intérieure. 
Mais ne pas disposer d'un lave linge ou d'un four pour des courts séjours !?
Mes premiers hôtes ont réservé pour deux jours maximum, n'ont même pas utilisé une poêle ou une casserole, ont apprécié les nombreux restaurants du quartier ou ont réchauffé au micro-ondes des plats livrés... Pénalisé à cause de l'absence d'équipements inutiles dans ma formule d'hébergement ??

J'écris à la personne, argumentant sur ces critères mal appropriés, lui faisant remarquer en passant qu'aucune case n'est prévue pour le matelas du gîte à mémoire de forme de 24 cm d'épaisseur, sur le réseau électrique refait à neuf et pensé pour une utilisation pratique, sur la présence d'ingrédients de cuisine, sur le lecteur Blu-ray...
Réponse: "Je comprends et vous félicite pour le niveau de confort que vous avez mis en place, mais le logiciel ne prend pas en compte ces aspects."



Ok. Permettez-moi quand-même de davantage me faire confiance qu'à un logiciel.

Je décide donc de me plonger dans les subtilités des 112 critères à nature changeante, je lis sur Internet, et je décide de faire une simulation à la main, sans logiciel, sur une base d'un classement en 3 étoiles.
Je vérifie plusieurs fois pour être certain de ce que je découvre, et j'écris un mail détaillé, prouvant que d'après mes calculs Une Nuit à Versailles mérite un classement en 3 étoiles.

Première réponse automatique m'informant que la personne est en vacances et qu'elle sera de retour le 12 mars.
Deuxième envoi il y a quelques jours de mon email, faussement naïf: "je ne suis pas certain que mon message vous soit parvenu, aussi je me permets de vous l'envoyer de nouveau..."

Réponse ce matin:
"Sachez que j'ai repris complètement les données de votre hébergement en refaisant les calculs manuellement.(...)
 Par conséquent, je suis ravie de vous informer que votre hébergement obtient aujourd'hui un classement en 3* ce qui est le résultat d'un important investissement personnel de votre part et je vous en félicite."

On n'est jamais mieux servi que par soi-même...

Bref, la ZEP est loin (et tant mieux) et j'ai l'immense plaisir de l'écrire: Une Nuit à Versailles est désormais classé meublé de tourisme avec 3 étoiles !


C'est important pour augmenter les réservations, un gage de qualité et aussi de reconnaissance du travail accompli, ce que me renvoient les premiers hôtes qui ont passé un séjour dans le gîte: Du PDG tellement ravi qu'il ne réserve plus qu'ici quand il est en déplacement en région parisienne, aux familles me disant qu'elles ont passé une nuit plus que reposante et me remerciant pour les petits cadeaux offerts aux enfants, en passant par ce jeune couple belge venu pour la Saint-Valentin et comblé par la bouteille de champagne rosé et les douceurs gustatives offertes...

Merci à eux, et ... que vive le bouche-à-oreille!

3 commentaires:

LnB a dit…

Alors là bravo, félicitations Pascal, cerise sur ce gâteau patiemment monté. Bravo pour cette superbe réalisation et cet autre avenir que tu t'es construit. Proud Mom

Pascal Le Mée a dit…

@ LnB > Profondément touché. Merci.

matelas memoire de forme a dit…

Félicitations pour le blog. J'aime vraiment vous lire.