mardi 24 juillet 2012

L'eau, ça arrive ... Le PER en pratique, raccords à glissement

Plomberie PER - De la zep aux étoilesAujourd'hui j'entre dans la phase plomberie.
Un article "didactique", histoire de renvoyer la balle, aider à mon tour celles et ceux qui passent des heures sur Internet à chercher des information, des façons de faire ...





 Après avoir terminé la structure métallique, j'ai donc fait la découverte du PER, pratique et simple.

Il existe plusieurs types de raccordement de ces tuyaux, j'ai choisi les raccords à glissement, qui sont réputés pour être fiables et durables et ne nécessitent pas un énorme matériel, ni un matériel onéreux comme celui nécessaire pour les raccords dits "à sertir".

Le PER peut se trouver pré-gainé, de toutes façons il faut éviter son exposition à la lumière, car il n'aime pas trop ça le PER. Il y a des tuyaux de différents diamètres, en rouge et en bleu, simple repère pratique pour les branchements eau chaude/ eau froide, car les deux ont les mêmes caractéristiques.

Premier outil, la pince à découper, résultat net et précis.

Pince à couper le PER  - De la Zep aux Étoiles
Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles



Puis on place une bague sur le tuyau.

Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles










Deuxième outil, la pince à évaser.

Pince à évaser le PER - De la Zep aux Étoiles
Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles








Faut y aller doucement, en tournant à l'intérieur du tube, sinon on marque celui-ci, du coup inutilisable.


Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles

Troisième et dernier outil, la pince à glissement.

Pince à glissement PER - De la Zep aux Étoiles
Deux "nacelles" dans lesquelles on insère des accessoires selon le diamètre et le type de raccord, raccord simple, raccord à écrou tournant, té...
Un des accessoires sert à rapprocher la bague du raccord, l'autre sert de butée et peut donc prendre différentes formes selon ce qu'on veut mettre comme raccord.

Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles
Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles

Bien manipuler le raccord à blanc, pour voir ce qu'il faut enfiler  sur le tube, avant la bague ou après. Sinon, c'est fichu. Enfin, peut-être pas, j'ai rapporté un raccord foiré que je vais essayer tout à l'heure de défaire, on verra... Vu le prix des raccords, j'aimerai bien y arriver...

Au niveau de l'installation, une fois qu'on a son schéma de distribution, c'est assez facile, attention cependant à ne pas trop courber les tuyaux, sinon encore une fois il devient marqué, à mettre au rebut.

Plomberie en PER - De la Zep aux Étoiles

Un petit joint, et on visse sur les sorties des nourrices. J'ai galéré pas mal de temps à visser le raccord de l'arrivée d'eau chaude sur le bout de la nourrice, entre la rigidité du PER et la gêne provoquée par la pâte à joints + filasse, pas évident... 
Nourrice  PER - De la Zep aux Étoiles

Puis j'ai passé les gaines électriques, établi la liaison équipotentielle avec tous les montants métalliques (et ouais je me la pète avec plein de nouveaux mots de bricolage, mais j'en tire un plus grand plaisir et une plus grande utilité que "l'outil scripteur", "la différenciation pédagogique" et autres "référentiels bondissants" !)

Voilà le résultat ce soir.

Plomberie en PER - De la Zep aux ÉtoilesPlomberie en PER - De la Zep aux Étoiles
Plomberie en PER - De la Zep aux ÉtoilesPlomberie en PER - De la Zep aux Étoiles


Il y a peut être un concept à développer: la chambre d'hôtes "Rayons X" où on verrait toute la machinerie d'ordinaire cachée... je laisse les cloisons telles quelles, je place un matelas transparent qui laisse voir les ressorts, un plafond de verre pour voir le dédale des gaines électriques, le chauffe-eau transparent aussi pour voir la résistance chauffer l'eau... Non ? 


Demain normalement nouvel article, "L'eau ça s'en va" consacré aux évacuations en PVC !

Edit: Bon ben ce n'est pas compliqué de défaire un raccord à glissement; un étau, "truc" au bon diamètre, quelques coups de marteau et c'est fait !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour et merci pour votre blogue qui donne pas mal d'astuces extrêmement utiles !

Petite question, vous parlez de pâte à joint et de fillasse lors du raccordement des PER aux nourrices, mais je vois également un joint sur la photo d'illustration : faut il mettre les 2 ? (joint sur la partie femelle + fillasse et pâte à joint côté mâle)

Merci d'avance.

Pascal Le Mée a dit…

Bonjour et merci pour votre commentaire !
En fait tous mes départs d'eau en PER ont un embout femelle avec un "rebord" interne, ce qui permet d'y placer un joint, comme sur la photo, mais dans le cas de l'arrivée d'eau chaude, j'ai relié le tuyau en cuivre existant à l'aide d'un raccord sans ce rebord, d'où pâte et filasse sur le filetage.
( un bouquin qui m'a bien aidé:http://www.amazon.fr/La-plomberie-Thierry-Gallauziaux/dp/2212126425 )

Anonyme a dit…

Merci pour votre réponse rapide et vos précisions !

Je pense m'offrir ce bouquin, les éditions Eyrolles font en général de beaux produits :)

Merci et continuez votre blogue, je pense qu'il rend service à beaucoup de monde ! ;)

Pascal Le Mée a dit…

Merci ! Mention spéciale à votre commentaire, le premier dans la rubrique "bricolage" !