dimanche 16 octobre 2011

Formation à la création de chambres d'hôtes

Je suis abonné depuis quelques temps à "Accueillir Magazine", un mensuel qui s'adresse aux propriétaires de chambres d'hôtes. Depuis que mon projet s'oriente vers l'ouverture de chambres d'hôtes sur Versailles et non plus sur un ensemble de gîtes en province, j'ai repris chaque numéro avec plaisir et intérêt.
Deux personnes seulement gèrent ce mensuel, mais quel travail effectué ! C'est à cette occasion de lectures approfondies que j'apprends l'existence d'un stage organisé par les rédacteurs de ce magazine.
Pendant deux jours, une formation dense dont voici le programme annoncé:

Le programme de la formation a été conçu pour traiter tous les aspects de la création d’une maison d’hôtes mais aussi la mise en place d’activités complémentaires : 
- Construire son projet de chambres d'hôtes 
- Réussir le projet immobilier, l'achat et la négociation 
- Éviter les pièges liés à l'urbanisme 
- Penser les aménagements pour se simplifier le quotidien
- Connaître les acteurs du secteur, labels collectivités... 
- Faire son étude de marché et exploiter les statistiques 
- Définir ses prix et son positionnement 
- Identifier tous les outils de promotion de sa maison d'hôtes, leurs atouts, leurs limites 
- Utiliser au mieux les possibilités offertes par internet
- Faire les bons choix juridiques et fiscaux 
- Faire son budget et améliorer la rentabilité de son projet 
- Prendre en compte les réglementations 
- Capitaliser sur ses atouts
- Définir son plan d’action 

Chaque stagiaire reçoit des supports de formation qui couvrent l’ensemble du stage ainsi qu'Horizon Hôtes, une trame de business plan et les tableaux financiers spécifiques à la création d’une maison d’hôtes.

L'exhaustivité du contenu me motive, et coup de pot, un désistement de dernière minute m'offre une place pour les 14 et 15 octobre. Le vendredi et le samedi ce sont donc dix-sept heures de formation passionnantes.
Les animateurs abordent chacun des sujets différents et complémentaires, les contenus sont tantôt théoriques tantôt pragmatiques, je sens que les sujets sont abordés de façon juste et précise, que les conseils sont distillés d'après des expériences vécues; de plus nous sommes un petit groupe, très hétérogène, et en déjeunant deux midis durant ensemble, nos expériences et nos envies respectives contribuent à donner à chacun d'entre nous un large éventail des façons de faire, des manières d'être, des astuces, des écueils à éviter liés à ce métier.

Les rappels de la réglementation, des aspects juridiques et fiscaux m'ont permis de synthétiser ce que j'avais lu sur Internet et dans mes bouquins. Nous avons aussi abordé l'importance croissante de la visibilité sur Internet, ce qu'il faut faire pour exister et être vu en ligne, jusqu'aux dérives actuelles dont nous avons longuement parlé, comme les avis de clients publiés en ligne qui instaurent un classement de la structure d'hébergement parfois à l'insu du propriétaire, et souvent rédigés sous le coup de la frustration ou de l’incompréhension. Allez jeter un oeil sur TripAdvisor pour ne pas le citer, et lisez les commentaires négatifs...

Ce qui m'a marqué, c'est la façon de concevoir l'accueil et l'hébergement, du point de vue du créateur. Louer des chambres d'hôtes ne se traduit pas par proposer des nuitées, mais par proposer des séjours, et ça c'est important. Nous ne sommes pas gestionnaires de chambres d'hôtel, mais personnes physiques qui mettons tout en place pour qu'un hôte passe un séjour agréable, dépaysant et reposant.

Ce qui m'a marqué encore plus, c'est la définition du luxe vue par ces deux formateurs: le luxe ce n'est pas du cher, du clinquant, de la démesure; le luxe, c'est que l'hôte passe un séjour qui soit organisé et huilé à la perfection: avoir tout ce dont on a besoin sans avoir à un moment à se dire: " C'est dommage, il manque un éclairage ici / rien n'est prévu pour un de mes besoins ou envies de touriste / il n'y a rien pour poser ma valise / ce meuble n'est pas pratique" etc. etc. C'est ça qui est passionnant: tenter de se mettre à la place d'une femme d'affaire, d'un couple sénégalais, d'une association religieuse, d'un touriste pressé, d'un vieil homme affaibli ou d'un jeune adulte fonceur... Et de penser l'organisation, l'aménagement de sa chambre d'hôtes afin que tout tombe sous le sens et que la personne n'ait pas le souvenir qu'il manquait quelque chose pour son séjour. Cette formation m'a donné envie, m'a remotivé, m'a fait aussi prendre conscience qu'on se s'improvise pas propriétaire de chambre d'hôtes.

Réfléchir, concevoir, anticiper, mettre en œuvre, se remettre en question, s'adapter à un public donné... Finalement des compétences demandées également aux professeurs des écoles ! Mais avec un résultat lié aux efforts engagés, et en décidant soi-même de sa philosophie à l'origine des actions. Une énorme différence...

10 commentaires:

Aurélie a dit…

Bonjour Pascal,
Je viens de découvrir votre journal. J'espère de tout coeur que vous trouverez la demeure idéale et que votre projet se réalisera rapidement.
Le récit de votre reconversion en gérant de chambresd d'hôtes est vraiment intéressant, même si ce n'est pour l'instant que le début.

Bon courage,
Aurelie
http://www.legoutdeshotes.com

Pascal Le Mée a dit…

Bonsoir Aurélie,
Merci pour votre gentil commentaire. La reconversion est loin d'être un long fleuve tranquille, mais la route est passionnante !
Je vais aller explorer votre site alléchant.


Anonyme a dit…

Je garde ce blog comme une petite friandise à déguster, mais auparavant, et parce que je viens de passer deux heures sur le net sans trouver la réponse: quid de la formation3 jours pour pouvoir juste offrir un café et une tartine le matin? On dirait que personne n'ose se mouiller, sauf les organismes de formation qui affirment que tout le monde sans exception doit y passer. Est-elle obligatoire pour ouvrir une chambre sans table? Merci pour la réponse!

Pascal Le Mée a dit…

Je ne saisis pas bien votre question: parlez-vous de la formation qui serait nécessaire comme préalable à l'ouverture d'une chambre d'hôtes, ou de la question du petit déjeuner ? J'attends votre réponse pour tenter au mieux de vous répondre.

Ps: Quel dommage de publier en tant qu'"anonyme", c'est tellement plus agréable d'en savoir un peu sur les personnes qui lisent mon épopée !!


Arlette a dit…

...la question c'est la fameuse formation de 3 jours obligatoire pour obtenir un permis d'exploiter. Est-ce obligatoire pour les petits déjeuners (sauf si on décide d'y servir de l'alcool...)

Pascal Le Mée a dit…

Bien sûr que non ! Aucune formation n'est exigée pour servir un petit déjeuner à ses hôtes. La formation de 3 jours concerne exclusivement la vente d'alcool. Bonne journée Arlette !


Lucie Laurent a dit…

Pensez vous que cette formation est nécessaire avant de se lancer dans le projet d'ouverture de chambres d’hôtes? aide t'elle vraiment?

Pascal Le Mée a dit…

Nécessaire le mot est un peu fort, mais c'est une formation très utile, qui balaie de multiples aspects de ce métier, formation animée par des gens passionnés qui savent de quoi ils parlent.


Lucie Laurent a dit…

Merci pour votre retour, j'ai vu que l'Afpa propose une formation de créateur d'entreprise sur 2 mois. Avez vous suivi ce genre de formation ?

Pascal Le Mée a dit…

Non. D'après mon expérience, ce que je peux vous dire c'est qu'il est assez facile de remplir les mois de vacances, mais si on veut en vivre il faut penser à des prestations différentes pour qu'on vienne chez vous en novembre ou en février... bonne prise de tête, bons débuts, tenez-moi au courant si vous voulez, ça me ferait plaisir !