mercredi 16 mars 2011

Prospections en Vendée, découverte à Nantes


Après avoir été un peu découragé par les prix de l'immobilier en Charente, j'effectue de nouvelles recherches en Vendée avec l'agréable surprise de trouver des propriétés beaucoup moins onéreuses. Mon projet se tourne de plus en plus vers l'installation de structures insolites et de liens à créer avec la commune d'implantation: les HLL pensées par esprit-campagne sont attirantes, les yourtes contemporaines offrent un dépaysement intéressant et je pense de plus en plus à créer un bâtiment supplémentaire, une salle commune où pourraient se réunir des groupes de personnes liées par une activité, comme un ensemble de musiciens, ou un club, ou encore un stage. Cette annexe accueillerait en outre des œuvres d'art ou d'artisanat local, un relais d'une bibliothèque... tout ce qui pourrait permettre une fréquentation du lieu en basse saison. L'idée d'élaborer un parc paysager à thème me passionne également.
J'axe donc mes recherches sur un grand terrain avec une maison d'habitation, sans gîtes existants, pour pouvoir créer "mon" lieu de A à Z.

Encore une fois, entre les quelques lignes, les cinq photos d'une annonce immobilière et la réalité, on a parfois l'impression d'avoir deux propriétés différentes...
Ainsi telle maison présentée dans un immense terrain arboré... mais pollué par le bruit d'une départementale qui passe à 500 mètres... Ainsi telle autre où la partie constructible annoncée ne représente qu'une cinquantaine de m² autour de la maison, les trois hectares attenant se situant dans le début du marais Poitevin, inconstructible quelque soient les décisions d'urbanisme...

Un lieu nous marque: belle maison dans un petit hameau, vieilles pierres, poutres, calme, un immense terrain très varié entre enclos pour animaux de la ferme, ruisseau qui serpente sur toute la largeur, coin potager, chouette vue, à vendre pour pas grand chose, une très bonne tarte au potimarron servie avec le thé... Mais comment s'imaginer vivre dans le coin, quand les trois-quarts des habitants sont chasseurs, quand le village semble dormir toute l'année, quand le seul bistrot est glauque et sombre... Si nous on ne s'y sent pas bien, comment les touristes pourraient-ils avoir envie d'y revenir ?


Une dernière propriété à visiter, tenue par des Anglais (méfiance...): c'est une maison moderne en crépi, sur un terrain d'un hectare, trois chambres d'hôtes existent déjà, les pièces de la maison d'habitation sont belles et fonctionnelles. Mais la propriétaire parvient difficilement à avoir un chiffre d'affaires raisonnable en proposant la table d'hôtes, ce que je ne veux pas faire, les chambres d'hôtes ne sont pas très jolies, le terrain est disposé de telle façon qu'il me paraît impossible d'implanter une structure supplémentaire, et puis cette vue.... d'un côté on imagine la vallée mais elle est masquée par le relief, de l'autre côté c'est le village, avec au premier plan une barre d'immeubles gris sale...

Je commence à m'interroger sur l'objet de mes recherches: est-ce que je ne dois pas me dire que le lieu idéal n'existe pas et qu'il va falloir faire des compromis entre l'envie et la réalité ? Ou rester ancré sur mes critères en constatant que ce que je cherche n'est pas courant et qu'il faut laisser du temps ? Ou alors est-ce que je ne me vois pas vivre et emmener ma famille dans ces coins paumés et risquer un clash dans le couple, risquer aussi une faible fréquentation et une entreprise qui se casse la figure... ?

Il faut parvenir à ne pas baisser les bras mais à mettre à profit toutes ces visites, qui participent pleinement à cerner les contours de ce qu'on cherche et à connaître avec certitude ce qu'on ne veut pas.

Par ailleurs, durant ces voyages on découvre des choses qu'on ne cherchait pas: déçu par le choix des chambres d'hôtes à Nantes, nous avons passé deux nuits dans un gîte urbain, en plein cœur du centre ville. Appart d'un soir, c'est une grande pièce de vie/couchage, une cuisine et des sanitaires. Là il n'y a pas de propriétaire qui fournit le petit déjeuner, mais une multitude de commerces, de restaurants et la possibilité de manger chez soi. Le concept m'intéresse, la location touristique en ville est recherchée... Pourquoi ne pas posséder moi aussi un appartement en ville que je mettrai en location? À voir ...

3 commentaires:

manu a dit…

hm hm on s'approche de l'epilogue...

je te suis mon ami

manu a dit…

bientot, ce sera donc des episodes inédits ;-)
saison 2 ?

Unknown a dit…

Exactement ! Une saison 2 qui démarre mollement mais avec des retournements de situation surprenants bien que déjà préparés dans la saison 1 ;-)