mercredi 15 septembre 2010

Quelle activité, quel statut ?

En attendant de concrétiser mon départ à Vouvant, j'affine mon projet. Posséder et louer un gîte en complément d'une activité principale n'est pas compliqué à mettre en œuvre. Les bénéfices sont déclarés aux impôts, s'ajoutent au salaire pour le calcul de l'impôt, point barre.
Moi je veux en vivre, de cette activité de locations touristiques, donc en tirer un revenu, et assurer mes arrières. Je serai travailleur non-salarié, auto-entrepreneur.
Ce statut récent ne nécessite que peu de formalités administratives et une gestion simplifiée que je pourrai faire moi-même. En choisissant le prélèvement forfaitaire libératoire, je devrai reverser 13,1% de mon Chiffre d'Affaires pour payer l'impôt et les cotisations sociales.
Puis viendront les charges fixes: taxe foncière, Contribution Économique Territoriale qui se substituera en quelque sorte à la taxe d'habitation, redevance TV - à ce sujet j'apprends qu'on doit payer autant de redevances qu'il y a de postes de télévision dans le cadre de locations, un abattement de 30% étant opéré à partir du troisième poste. Les abonnements aux fournisseurs d'énergie, fournisseur d'accès à Internet, assurances...
Puis les charges variables, qui varient en fonction de l'occupation du gîte. Quatre semaines de location en juillet = beaucoup plus d'eau consommée qu'un mois de janvier vide. Eau, électricité, frais de blanchissage, petits déjeuners...
Enfin les annuités, l'argent que je dois à la banque pour rembourser le prêt que j'ai contracté.

Je me replonge dans Excel, essaie de faire un budget prévisionnel le plus précis possible en cherchant le taux d'occupation des gîtes en Vendée, en demandant des simulations d'eau, d'électricité en ligne, en appelant ma compagnie d'assurance, en passant des heures dans des forums spécialisés.

J'ajuste au mieux mes prévisions, en jouant sur le prix de la location, le taux d'occupation, les charges... Pas évident. Sauf à avoir au moins trois structures d'accueil différentes, ce n'est pas rentable.
Et puis, il est facile de louer 8  semaines l'été, mais comment attirer la clientèle le reste de l'année ? Comment la fidéliser ? En jouant sur l'originalité et le confort.
Les idées viennent:
¨Piscine naturelle
Piscine naturelle


Roulotte
Roulotte

Carré d'étoiles
Carré d'étoiles
- Une piscine naturelle
- Des roulottes
- Des carrés d'étoiles
- Des chalets
- Un prix un peu plus élevé qu'ailleurs, mais sans supplément au cours du séjour: fournitures de draps gratuite, prêt de vélo gratuit..
- Se mettre en partenariat avec des entreprises locales afin qu'elles puissent me fournir un panier repas composé de produits de la région proposé en option aux clients le soir de leur arrivée
- Avoir ou construire un lieu qui puisse accueillir des manifestations culturelles ou artistiques, être un lieu d'exposition, un lieu relais avec la mairie et les associations
- Disposer à côté de chaque gîte un petit potager en libre service, où l'on trouverait des salades, des fraises, des herbes aromatiques...

Pas évident. Je sous-gonfle mon fichier excel exprès, mais entre les frais d'acquisition et les charges, c'est serré. Tout n'est qu'une question de bouche-à-oreille, je vais me défoncer les premières années pour pérenniser l'activité.



4 commentaires:

petitemains a dit…

Bonsoir,
Je découvre par hasard votre blog en recherchant un stage de création de chambres d'hôtes.
Je suis prof des écoles et j'envisage de créer des chambres d'hôtes...
Bravo pour la réalisation de votre projet !

Unknown a dit…

@ petitemains > Merci pour votre commentaire ! Où en êtes-vous de votre projet ?


petitemains a dit…

Bonsoir,
Je me donne 2 ou 3 ans pour faire aboutir mon projet. Nous pensons quitter la Lorraine et nous installer en Charente maritime.
J'aimerais m'inscrire au stage d'"Accueillir magazine". Est-ce que ce stage a été profitable
pour vous?
Cordialement.

Unknown a dit…

@ petitesmains > Allez-y les yeux fermés ! Caroline et Charles vous feront passer deux journées denses et passionnantes ! On sent que ces deux formateurs savent de quoi ils parlent, et que ce soit dans le choix du linge de lit comme dans le choix du statut, c'est une formation pertinente !